PREVENTION

Balisage de chantier

Public  : 

Personnel effectuant des travaux sur la voie publique (nettoyage, espaces verts, travaux divers)

Objectif :

Sensibiliser le personnel aux règles de circulation et aux risques encourus par la circulation routière (risques pour le personnel, les piétons et les automobilistes)
Connaître les obligations des intervenants
Connaître les objectifs et moyens du balisage
Connaître les règles essentielles de mise en œuvre

Contenu :

Prévention des accidents du travail
Responsabilités des employeurs, des chefs déquipe et des employés :
Règles de mise en oeuvre d’un balisage
La signalisation temporaire lors des travaux sur le domaine routier :

Buts de la signalisation temporaire

Principes généraux de la signalisation temporaire
Les différents niveaux de signalisation
Échelonnement des panneaux
Signalisation des matériels mobiles
Signalisation des personnes intervenant à pied sur le domaine routier
Circulation alternée
Les panneaux

Mise en application sur le réseau


Durée :
8 h
Lieu : sur site
Tarif : 120 000 F/10 pax

Code du Travail

Obligations du chef d’établissement :
- Article L4121-1
L'employeur met à la disposition des travailleurs les équipements de travail nécessaires, appropriés au travail à réaliser ou convenablement adaptés à cet effet, en vue de préserver leur santé et leur sécurité.
- Article R4321-4
L'employeur met à la disposition des travailleurs, en tant que de besoin, les équipements de protection individuelle appropriés et, lorsque le caractère particulièrement insalubre ou salissant des travaux l'exige, les vêtements de travail appropriés. Il veille à leur utilisation effective.

Droits d'alerte et de retrait du salarié :
- Article L4131-1
Le travailleur alerte immédiatement l'employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu'il constate dans les systèmes de protection.
Il peut se retirer d'une telle situation.
L'employeur ne peut demander au travailleur qui a fait usage de son droit de retrait de reprendre son activité dans une situation de travail où persiste un danger grave et imminent résultant notamment d'une défectuosité du système de protection.